Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog Dupéré Barrera
  • : Blog de deux vignerons du sud de la France, souhaitant partager leur passion de la vigne, du vin et de la vie.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Certains nous connaissent, comme négociants sur le Sud Est de la France, d’autres comme vinificateurs Nowat, ou en tant que vignerons bio en AOC Côtes de Provence.

Nous avons notre propre vision du vin, nous sommes dans le monde du vin sans être du monde du vin.


Le blog est aujourd’hui un excellent moyen de communiquer et de partager ses idées… Nous souhaitons partager notre passion du vin, mais aussi nos passions en général.

Si vous souhaitez avoir d'autres informations sur nous, vous pouvez aussi consulter notre site internet :

http://www.duperebarrera.com 

Recherche

1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 13:14

Drôle de titre ! Mais pour ceux qui ont l’habitude de fréquenter la blogosphère oenophile, cela fait référence bien sur à l’œuvre de Krisnamurti mais surtout à un article d’hervé Bizeul sur son blog.

(ps : "Se libérer du connu" est le titre d'un livre de Krisnamurti, célèbre "sage" indien qui essayait par sa vie et ses écrits de faire réfléchir les gens sur leur vie, leurs croyances, etc. Bref, de se poser quelques questions sur notre existence ici-bas. Si vous avez un peu de temps pendant vos vacances, plongez-vous dans la lecture de Krisnamurti, c'est vraiment très intéressant, pour une première lecture dans cet univers du questionnement "métaphysique").

Hervé dans son article dénonçait à travers un exemple démonstratif les « buveurs d’étiquettes » ou plus précisément le besoin que nous avons tous de nous trouver des repères lorsque nous dégustons des vins (au lieu de s’en tenir au plaisir pur de la dégustation, dans l’instant présent : approche très zen - au sens Deshimaru du terme plutôt qu‘au sens populaire galvaudé du mot Zen).

Du coup, il proposait à certains de déguster un vin (de son domaine du clos des fées) dont on ne connaissait pas l’assemblage, ni l’histoire, ni même le millésime.

Par l’intermédiaire d’un client ami qui est passé chez lui cet été, nous avons eu la chance de recevoir cette bouteille (sans étiquette donc).

Nous avons choisi de l’ouvrir avec Catherine et Mike Tomasi  (les responsables de slow food Provence)… Ce vin est délicieux et passait très bien avec l'agneau au four. Seul bémol, un petit coté alcooleux (faut dire aussi qu'en plein été...). Et s'il y avait un peu de 2003 dans cette bouteille ??? peu importe donc puisque la démarche d'hervé est de proposer un instant de plaisir et non une référence vineuse (ceci dit, le fruit se mariait bien aussi avec un boisé présent mais pas génant, au contraire).

 Les deux découvertes de la soirée : le vin d'hervé Bizeul (l'étiquette n'est pas de lui, c'est un timbre avec une indication manuscrite) et le Skistos IGT Isola dei Nuraghi de Sardaigne, issu d'un échange à Vinitaly - villa favorita - avec des producteurs bio extraordinaire - Pane vino 2004 d'un équilibre parfait et au fruité exquis.

Comme nous étions de retour de Bourgogne, nous nous sommes ouverts aussi un Grand Cru Vaudesir 1999 de William Fèvre (vigneron de l’année en 2004 par Bétane Dessauve) pour accompagner en entrée le saumon « label rouge » (et pas sauvage hélas)  et pour la mise en bouche un Condrieu (petite côte 2003) de Cuilleron d'un bel équilibre et pas caricatural pour du viogner.

Un beau partage, de beaux instant, merci hervé pour ce vin...

Partager cet article

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans dégustations oenophiles
commenter cet article

commentaires

Mike Tommasi 01/08/2007 14:51

Superbe le vin de Bizeul, encore une fois je note qu'a mon prochain deplacement (regulier) en Catalogne il faut que j'aille le voir. Catherine dans la voiture après: " Mike, tu sais, ce vin est du type qui te fait dire WOW, tout comme le dernier que j'ai goute du Clos des Fees qui etait aussi du meme genre!".Excellent le vin sarde de Panevino, je soupconne que c'est du cannonau (grenache). J'ai verifié, ils sont dans la partie sud-est de la Sardegne, on aurait eu du mal à leur rendre visite le mois dernier puisque nous etions au nord.Beaux vin le Condrieu de Cuilleron, le bois nous avait un peu perdu au début, en effet du condrieu de bonne extraction.San oublier la cuisine de Manu, toujours dans les top 5 du Var et du PACA!A tout à l'heure, je passe au chai dans une heure. BisesMike