Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog Dupéré Barrera
  • : Blog de deux vignerons du sud de la France, souhaitant partager leur passion de la vigne, du vin et de la vie.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Certains nous connaissent, comme négociants sur le Sud Est de la France, d’autres comme vinificateurs Nowat, ou en tant que vignerons bio en AOC Côtes de Provence.

Nous avons notre propre vision du vin, nous sommes dans le monde du vin sans être du monde du vin.


Le blog est aujourd’hui un excellent moyen de communiquer et de partager ses idées… Nous souhaitons partager notre passion du vin, mais aussi nos passions en général.

Si vous souhaitez avoir d'autres informations sur nous, vous pouvez aussi consulter notre site internet :

http://www.duperebarrera.com 

Recherche

3 septembre 2005 6 03 /09 /septembre /2005 00:00
De retour d’une tournée de nos partenaires de négoce (Rhône principalement), j’ai entendu aujourd’hui une surprenante question posée par un vigneron :

« Est-ce qu’on a le droit de vinifier sans œnologue ? »

Finalement, cette question qui m’a plutôt fait sourire révèle en réalité une situation que l’on peut juger comme préoccupante.

Dupéré Barrera est un petit négoce (25000 bouteilles annuelles environ) et depuis notre création en 2001 (officiellement), aucun œnologue n’a jamais mis les pieds dans notre chai.

Nous avons bien un labo d’analyse situé à 40 km de nos fûts. Mais pas de conseil. Et pourquoi faire ?

Question que l’on devrait se poser plus souvent : pourquoi faire ?

Ceci dit, cela peut-être très utile pour répondre à une attente particulière des consommateurs (vin produit), au goût des critiques anglo saxonnes (vin parkerisé), utile pour qui n’y connaît rien (acteur richissime, investisseur immobilier en pré retraite, revendeur de grands magasins, noblesse dorée en mal de château, etc), utile pour quelqu’un de très angoissé et mal dans sa peau (encore que là, l’œnologue conseil ne rassure pas vraiment sinon il perdrait son job), utile parce que certains pensent que c’est obligatoire d’avoir un œnologue !

Un petite goutte d’eau dans l’océan de l’œnologie, notre exemple est juste un témoignage de ce qui peut être fait comme c’était d’ailleurs fait autrefois.

Et voilà, je retourne me pencher sur la cuve de grenache aux effluves extra ordinaires (j’y ai même fait tomber ma carte bleue  - désormais rouge !)

Partager cet article

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans humeur du moment
commenter cet article

commentaires