Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog Dupéré Barrera
  • : Blog de deux vignerons du sud de la France, souhaitant partager leur passion de la vigne, du vin et de la vie.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Certains nous connaissent, comme négociants sur le Sud Est de la France, d’autres comme vinificateurs Nowat, ou en tant que vignerons bio en AOC Côtes de Provence.

Nous avons notre propre vision du vin, nous sommes dans le monde du vin sans être du monde du vin.


Le blog est aujourd’hui un excellent moyen de communiquer et de partager ses idées… Nous souhaitons partager notre passion du vin, mais aussi nos passions en général.

Si vous souhaitez avoir d'autres informations sur nous, vous pouvez aussi consulter notre site internet :

http://www.duperebarrera.com 

Recherche

31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 18:53

 

En ce dernier jour de l'année 2013, nous célébrons la joie d'avoir pu partager avec vous sur ce blog quelques moments de nos journées de vignerons...

chai036.jpg

Que 2014 vous apporte beaucoup de joie !  

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 10:26

Si vous prenez l'avion ce mois-ci sur Air Canada, vous trouverez sur votre siège le magazine En Route de Novembre 2012. Particularité de la revue : tout est bilingue Français Anglais !

  008

En plus, cela tombe bien, de beaux articles au sommaire sur les meilleurs nouveaux restaurants canadiens, les tendances au resto en 2012 (légumes nouvelle vague etc) et ... un article très complet sur les vins de Provence avec les incontournables peter Fischer de Revelette le top des coteaux d'Aix, Daniel Ravier du domaine Tempier, le top des Bandol et... Dupéré Barrera et le Clos de la Procure en Côtes de Provence.

 

  Le journaliste Adam Leith Gollner qui était passé au domaine il y a quelques semaines dresse un panorama de passionné sur une terre à vins pas assez reconnu. Il s'est intéressé à notre gamme négoce (Bandol notamment) mais aussi au procédé original des vins Nowat.

 

Voici une citation prise dans son texte : "une nouvelle génération de vignerons avertis revient à la base pour démontrer à quel point la Provence convient aux vins haut de gamme classiques."

 

Son reportage l'a amené à rencontrer également Kermit Lynch, notre importateur sur les USA (également importateur de Tempier, Terrebrune et Gros noré à Bandol !)

 009

Bref un bel article qui en fait plus pour la Provence qu'une campagne entière de pub de plusieurs millers d'euros ! A noter les très belles photos de Vincent Ferrané qui est aussi passé au domaine quelques jours plus tard ; il a fait aussi un excellent travail de prise de vue. 

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 13:48

Nous recevons pas mal de visiteurs en ce moment et la question sur le nom de cuvée India revient souvent.

 

Alors comme souvent sur nos étiquettes, les réponses sont multiples.

 

L'Inde est un pays à la fois spirituel et en même temps très matériel, il suggére dans le vin des notes chaleureuses et épicées assez communes dans cette cuvée parcellaire de Bandol.

 

L'autre sens vient du label trop souvent oublié (même par les Bordelais !) "retour des indes".

 

Une preuve ; voici :   Numériser0193 L'étiquette "retour des indes de 1864 du château Chasse Spleen". Sur d'autres étiquettes, on retrouve aussi simplement le terme "Retour", pour notre part, nous avons simplifié le label en utilisant uniquement le terme "india".

 

Cela voulait dire que le vin en cours d'élevage partait pour les Indes (ou plutôt aujourd'hui ce que l'on appelle les Antilles). Ce voyage en bateau de plusieurs mois permettait un bon mariage avec le boisé (le vin était conditionné en fût de chêne). Les roulis du bateau et la température de fond de cale sous l'eau devaient probablement contribuer à cette bonification.

 

Aujourd'hui, l'AOC Bandol est une des rares AOC française qui impose un élevage de 18 mois minimum en fût et une vendange manuelle.

 Et voilà.

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 01:53

Nous voici au Japon pour quelques jours.

DSC00913

Ici toujours beaucoup de monde, donc beaucoup de clients potentiels même si la cuisine japonaise n'est pas la plus évidente à accorder avec nos vins.

DSC00818

Première étape Kansaï, cette région très centrale qui regroupe à la fois Kyoto (sur les photos), Osaka et Kobe.

DSC00805

Pause méritée pour gérer le décalage horaire avec un thé Matcha dans un salon de thé traditionnel.

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 15:03

Ou plutôt Apiculteur. Le domaine de Clos de la Procure vient d'accueillir quelques dizaines de milliers d'hôtes : il s'agit d'abeilles réparties sur 12 ruches.

P1000602

L'idée est, en cette période intense de floraison des vignes et des oliviers, de faire un miel du terroir de la Procure en fleurs locales ! 

 

Pas sur encore que les abeilles viendront spécifiquement sur les vignes ou les oliviers car en ce moment nos intercultures regorgent de petites fleurs de toutes les couleurs.

P1000601

Beaucoup de thym aussi à proximité, de la garrigue alors pour le résultat... A suivre dans quelques semaines pour une première petite récolte de miel (on espère du moins).

P1000653

Et pas si hors sujet que cela, le bouquet du jour : un MORIMONO (composition florale avec des fruits sur un plateau - ici en l'occurence une écorce de liège locale - les citrons et oranges viennent de notre jardin).

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 12:08

On a gagné ! Cela fait référence à notre dernier voyage au Québec avec le Hockey sur glace et l'équipe de Montréal (les Canadiens) qui dispute actuellement les séries (contre les pingouins de Pittsburg).

 

Lorsque un vigneron français fait un voyage promotionnel durant les séries, ce peut être très difficile d'organiser les soirées surtout si l'équipe pourtant pas très bien classée au départ se met à battre les meilleurs du championnat voire le tenant de la coupe Stanley.

 

Pour nous français, ce serait un peu comme si Marseille batait Manchester United et le Réal de Madrid ou le FC Barcelonne !

 

Sinon pour revenir au monde du vin, n'hésitez pas à faire un tour sur le site de Bertrand Eichel avec ses petites capsules TV :

 

http://www.vinotv.ca/index.html

 

Il y évoque le Hockey bien sur d'actualité, le championnat du monde de sommelerie (c'est un français qui a gagné mais qui concourait pour l'Angleterre le traitre).

 

On y retrouve des interviews de Hervé Bizeul et de nous mêmes filmées et montées en quelques minutes grâce à un simple i pod !!!

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 17:58

En effet, une partie seulement parcequ'en 3 jours on ne peut pas tout voir surtout si l'on vient pour un salon !!!

SDC13011

La Belgique, c'est loin de la Provence (près de 12 heures de route) avec un petit camion de location pour emporter du vin.

SDC13010

Après la frontière avec le Luxembourg, plus de stations service ! Seule halte possible jusqu'à Liège : la Barraque de fraiture !!!

 

On rentre pour se restaurer et là le choc :

SDC13012

voilà ce que l'on voit, je ne sais si c'est la fatigue des 12 heures de route mais nous sommes restés silencieux de longues minutes en se demandant quoi choisir et en quelle langue s'exprimer ?

 

Frites saucisses ou sandwich aux frites et à la saucisse ou brochettes de saucisses accompagnées de frites ; finalement on a évité les frittons aux chipolatas en sandwich entre deux mergez et une charcuterie de compétition !

 

SDC13013

  Après ce périple routier, place au Salon des Vignerons D'Olne à coté de Liège organisé de façon passionnée et très pro par l'association les Epicuvins dont Julien Nemerlin et Bernard Charlier (chez qui nous étions gentiment logés).

 

Pour les habitués des blogs, on peut reconnaître sur la photo, Olif et madame (ce n'est pas "n'importe quoi") qui sont venus dégustés quelques vins. 

SDC13025

 

Gamme Dupéré Barrera et Domaine du Clos de la Procure à la dégustation et à la vente aux particuliers (blanc rosé et rouges du simple "en caractère" à la cuvée nowat "très longue macération" 2008).

 

SDC13022

  Repas vigneron du samedi soir avec à notre table sympa des jeunes qui montent : Mylène Bru en coteaux du Languedoc, Jean Philippe Padié du village magique de Calce en Roussillon, et Antony Tortul (et hors photo damien Delecheneau de Touraine).

 

Les vins d'Antony furent véritablement notre coup de coeur du salon ; C'est un négociant oenologue itinérant du Rhône au Sud Ouest. Beaucoup de vin de table dans sa gamme de la Sorga mais quels vins ! Une vraie vision qui s'exprime de façon très originale et pure !

 

SDC13023  Et pour finir ce petit panorama, voici notre voisin en pleine discussion, l'enfant terrible de Gaillac, Patrice Lescarret. Son pétillant naturel Préambulles 2008 à base de Mauzac est un vrai délice.

 

Ce qui est vraiment passionnant sur ce type de salon, ce sont les rencontres directes avec les clients (du pire au meilleur) et aussi avec les autres vignerons (Jean claude Rimbert de Saint Chinian, les Perraud du Beaujolais, Nicolas Renaud du clos des grillons; Philippe Gimel du domaine saint jean du Barroux entres autres...).

Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 13:13
Voilà plusieurs jours maintenant que nous sommes rentrés du Québec. On a pas mal parlé sur ce blog de bouffe et du salon des importations privées mais l'objectif n°1 du voyage était d'aller "sur le terrain" rencontrer un maximum d'employés des succursales SAQ (des directeurs de magasin le plus souvent passionnés aux conseillers vendeurs en passant par les stagiaires et les caissiers).

Certains commençent à bien nous connaître car ils changent régulièrement de SAQ et l'on en retrouve donc régulièrement.

A chacun de nos voyages, notre agent avec leurs deux représentants de choc, nous emmènent  dans une trentaine de SAQ faire déguster 3 de nos derniers vins importés et pour présenter notre façon de travailler et notre vision du vin.

Un travail de fond qui paye aussi. Certaines fois, les conseillers anticipent notre venue et font des étalages spécifiques de notre gamme :


Il arrive même que soient invités à nos présentations des clients fidèles qui en profitent pour compléter leurs achats de producteurs que maintenant ils connaissent personnellement.

Pour finir un clin d'oeil sur une sélection de vins, l'on retrouve à gauche de la Procure (notre côtes de provence rouge 2007 avec l'orignal) un vin de Calvet Thunevin la cuvée Constance 2007, et à droite un autre côtes de provence bio (château de Roquefort) et la cuvée vin de table les deux terroirs.

Voyage intense donc mais toujours très agréable de partager ses passions - Pour nous ça n'est même pas du commercial mais de la transmission d'enthousiasme pour ce produit de la terre si noble qu'est le vin (le vrai).
Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 13:13
Après le salon Off de vinexpo, nous avions prévus de revoir Amy (du domaine de la Gramière).

En effet, le 14 juillet, il y avait Terralha, le festival europpéen des arts céramiques à Saint Quentin la poterie (village d'adoption d'amy et de son conjoint américain également).

L'occasion de marier deux de nos passions : vins et céramique d'art.

Nous avons pu retrouver la galerie Terra Viva et sa sélection incroyable d'oeuvres de claude Champy, un de nos céramistes préferré (voici ci dessous dans l'arrière boutique quelques trésors).

Du coup, nous avons vraiment flashés sur un vase sculpture noir et blanc ici présenté avec quelques cuvées de la Gramière échangées contre des nowat et autres procure.

Sur le chemin du retour, malgré la fête nationale, nous avons pu optimiser le déplacement en allant voir notre producteur du Languedoc pour les assemblages 2007...
Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 15:15
Je voulais vous parler d'un livre dont je trouve le thème très intéressant.
Les femmes et le vin, quel beau sujet pour un livre. Il y a tellement peu de livres qui parlent du vin, alors du vin et des femmes, c'est vraiment inédit. Je suis contente que la vision des femmes soit exprimée, car encore aujourd'hui et malgré le nombre de plus en plus important de femmes dans ce milieu, ça reste un monde assez matcho. Un autre clin d'oeil à deux femmes, deux sommelières québécoises qui ont fini 1 ère et deuxième au concours des sommeliers des amériques.

Félicitations à Elise Lambert et Véronique Rivest.  Ci-dessous, la description du livre de Ségolène : 



Les Femmes & l’Amour du vin Au fil de ces pages, vous croiserez des paysannes et des bourgeoises, des nonnes et des prostituées, des femmes du monde et des courtisanes, des sommelières et des vigneronnes, des journalistes et des prêtresses, des ménades et des ambassadrices du vin. Des anonymes et des célébrités qui, toutes, ont un point commun : elles ont aimé et aiment le vin. À l’aube du XXIe siècle, il n’est plus question de guerre des sexes, mais d’un plaisir partagé autour d’une boisson pas comme les autres qui allie culture, convivialité et plaisirs dans un verre. Néanmoins il faut se souvenir des temps anciens. Certes, les hommes partageaient avec quelques femmes les plaisirs du vin, mais ils se réservèrent pendant très longtemps le privilège de l’élaborer et de le servir. Interdites de chais et de caves où leur simple présence faisait, dit-on, tourner le vin en vinaigre, les femmes étaient tenues loin des flacons ; leur sexe faible n’autorisait pas les boissons fortes dont l’usage pouvait entraîner de funestes conséquences. Deservantes d’auberge à sommelières, du verre d’eau rougie aux jurys de dégustations, de vendangeuses à viticultrices, il en aura fallu des audaces, des folies, de la constance pour réussir et se fairereconnaître dans ce monde masculin, mais que ne ferait-on pas pour l’amour du vin ! Après des études et quelques années d’enseignement en histoire, l’auteur, Ségolène Lefèvre, intervient aujourd’hui dans une école de commerce. Conférencière, elle participe également à des émissions de télévision et de radio. Elle conçoit et organise des évènements culinaires et des ateliers dédiés au goût et aux plaisirs sensoriels. Tout un chacun pourra la retrouver sur son blog « Boireet Manger, quelle histoire ! ». AUTEUR Ségolène Lefèvre  184 pages livrebroché 19 euros.

Pour toutes informations complémentaires : 

info@feret.com 

Tel : +33 (0)5 56 13 79 95 
Repost 0
Published by Dupéré Barrera - dans curiosités
commenter cet article