Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog Dupéré Barrera
  • : Blog de deux vignerons du sud de la France, souhaitant partager leur passion de la vigne, du vin et de la vie.
  • Contact

Qui sommes nous ?

Certains nous connaissent, comme négociants sur le Sud Est de la France, d’autres comme vinificateurs Nowat, ou en tant que vignerons bio en AOC Côtes de Provence.

Nous avons notre propre vision du vin, nous sommes dans le monde du vin sans être du monde du vin.


Le blog est aujourd’hui un excellent moyen de communiquer et de partager ses idées… Nous souhaitons partager notre passion du vin, mais aussi nos passions en général.

Si vous souhaitez avoir d'autres informations sur nous, vous pouvez aussi consulter notre site internet :

http://www.duperebarrera.com 

Recherche

28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 11:36

Toujours très intéressant de recevoir des jeunes amateurs japonais. Ces deux là sont actuellement en formation au DUAD de Bordeaux (chez qui d'ailleurs nous avions connus notre agente japonaise Hanami Saïto il y a plus de 10 ans !)

2mai2014 5958

Koji Nakajima à droite sur la photo travaille pour Asahi Breweries (bières) au Département développement des wines and spirits, Kotaro Miyoshi lui travaille dans la restauration à Tokyo et connait déjà notre importateur.

 

Belle dégustation avec un intérêt toujours très grand de la part des japonais pour les rosés quand ils ne sont pas que technos et bonbon anglais.

2mai2014 5959

c'est le cas chez nous, même si on en fait peu, on fait de vrais rosés de saignée et d'autres plus classiques (tel le en caractère 2013)

Repost 0
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:43

Toujours un grand moment, tout comme les vendanges, la récolte des olives pour préparer notre huile d'olive non seulement bio certifiée mais sauvage !

DSC08056

Par sauvage, on entend que, compte tenu de l'équilibre agrobiologique du domaine du Clos de la Procure,  nos oliviers n'ont subit aucun traitement, les olives sont donc très très naturelles !

DSC08057

Récolte manuelle et bichonnée sur une semaine en condition optimale de météo.

DSC08051

Le père (plus de 70 ans) est venu nous aider, tout comme le petit neveu de 5 ans (mais lui, il était plus motivé à ramasser des cailloux et à entasser des cagettes !).

DSC08048

Beau repas canaille pour profiter des derniers beaux rayons de soleil avant l'hiver avec un bourgogne rouge 2008 simple et parfaitement adapté à l'ambiance de Buisson Charles (Catherine et Patrick Essa).

Délicieux tout comme le coteaux du Layon d'anthologie de Michel Robineau : une sélection de grains nobles de 1996 (grand millésime ligérien pour les SGN) une petite merveille d'équilibre et de puissance enfin domptée par presque 20 ans de cave !

DSC08062

Virée très matinale au moulin à huile de la Loube certifié Bio comme nous (moulin très qualitatif où l'on vient de loin de faire presser ses olives).

DSC08065

On y vient aux premières lueurs du jour pour être sur que nos olives bio ne seront pas mélangées avec d'autres. Le rendement en huile est faible cette année, le fruité et l'ardence sont déjà là, reste un petit élevage avant la mise en bouteille....

Repost 0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 16:07

Bel article pour le domaine ce mois-ci dans le magazine Gault et Millau.

002

Une double page sur le cépage Mourvèdre depuis son origine ibérique à son implantation en Languedoc, Rhône Sud et bien sûr sur son terroir roi Bandol... et surprise celui des Côtes de Provence qui sur certaines parcelles qualitatives peuvent sortir en dégustation avec d'excellentes notes.

 

Ce n'était pas une dégustation exhaustive du journaliste François-Xavier Bee, mais plutôt un choix illustrant le mourvèdre notamment en Minervois avec la cuvée Maxime 2010 de Borie de Maurel notée 14.5/20 commercialisée à 16 euros.

 

Le Bandol 2010 du domaine de la Bégude (21 euros) obtient un 16/20.

001

Le Cru Clos de la Procure 2010 est noté 17/20 et à 14 euros représente un des meilleurs rapport Qualité Prix de la Provence.

 

Voici le commentaire de dégustation :

"Un rien canaille et naturelle, cette cuvée possède une trame fine presque bourguignonne. La finesse en allonge est bercée par l'acidulé des framboises cuites, la myrte et le laurier"

 

J'aime beaucoup cette référence à la finesse bourguignonne, cela correspond aussi à notre travail, à nos goûts et à notre philosophie. il est quelques fois plus facile de produire des vins massifs et démonstratifs mais nous préférons toujours la finesse, l'équilibre et l'élégance ; ça, c'est une leçon des grands vignerons bourguignons et nous leurs en sommes très reconnaissants !

Repost 0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 13:37

En France, nous avons le guide RVF des vins de France ou encore le Betane Desseauve qui sont des références dans les guide vins ; au Québec, incontestablement, c'est le guide Phaneuf.

nadia

Nouveauté cette année : le flambeau vient d'être transmis à Nadia Fournier qui pendant une période de transition a eu l'occasion de collaborer directement avec Michel Phaneuf. La vie suit son cours, la relève s'installe et... elle est féminine, cela me nourrit d'autant plus qu'en France c'est pas encore gagné (le milieu journalistique vins reste très masculinisé...).

nowat

Le coup de coeur, c'est la grappe d'or.

 

Et cette année, c'est notre cuvée Nowat 2010 rouge AOC Côtes de Provence qui vient de l'obtenir succédant ainsi à notre autre côtes de Provence rouge celui du domaine du Clos de la Procure qui l'avait obtenu l'année dernière sur le millésime 2009.

 

C'est un palmares assez unique en tous cas pour les vins de Provence. Dupéré Barrera, commence à devenir la référence en Provence et cela nous fait bien plaisir !

 

Voici les commentaires de la journaliste :

"Dans leur domaine de Carnoules, dans le Var, le couple franco-québécois produit des vins de plus en plus achevés et louangés, à juste titre, par la critique.

Côtes de Provence, cuvée NOWAT 2010 rouge « Le nez embaume des parfums poivrés et invitants de la syrah ; la bouche suit : structurée, franche, gourmande et vibrante tout à la fois. Du relief, du caractère et beaucoup de plaisir en perspective à table, dès maintenant et pour les six prochaines années ». 4 étoiles, coup de cœur.

 

Domaine du clos de la Procure 2010 rouge : « tout aussi bon que le 2009 décoré d’une grappe d’or l’an dernier. Moins opulent, mais non moins savoureux ; le vin est encore très jeune, compact et plein d’avenir ». Noté 3 étoiles évoluant vers 4.

 

Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 13:39

Drôle de titre, mais en fait c'est plus une réflexion entre d'un côté, ce que l'on perçoit de l'agitation de nos élites politiques parisiennes et, de l'autre, ce que l'on vit au quotidien (réflexions d'ailleurs valables pour beaucoup d'entres nous).

 

Il y aurait en réalité de quoi écrire un essai mais en ce moment l'on est dans du concret, du rouge, du physique, bref du vin de garde pour boire dans quelques années...

DSC08001

écoulage d'un cuvée de rouge AOC côtes de Provence Bio du terroir du Clos de la Procure : un pur mourvèdre.

 DSC08003

Lavage des pieds et mise en caleçon avant d'entrer dans la cuve de 1000 litres pour le décuvage à la main sceau par sceau (un bel exercice de musculation).

 DSC08005

Remplissage du petit pressoir vertical

 DSC08010

Et voilà les jus coulent

 

Ce jour là, nous avons décuvés nos deux vins avec le témoin et un peu de SO2 et la cuve expérimentale avec les tannins concentrés italiens qui remplace le SO2 (vin nature et bio donc).

 

A noter que en fin de fermentation, les deux cuves ont le même taux d'acidité volatile pour le moment c'est concluant. Prochaine validation du process après la deuxième fermentation : la malo lactique.

DSC08009

Photo d'art : lavage d'une cuve inox

Repost 0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 13:29

On s'était habitué depuis quelques années à finir nos vendanges autour du 20 septembre... Mais cette année 2013 est vraiment singulière car nous y sommes encore !!!

 

D'où d'ailleurs le peu de post sur ce blog, car il faut gérer les maturités,  les parcelles, les sangliers etc... de façon presque totallement nouvelle.

 

La météo heureusement en Provence est avec nous.

 

Voici quelques instantannées de vendanges

DSC07958

Pas classique pour l'AOC Côtes de Provence : juste une cuvée de rosé cette année une saignée magnifique de cinsault et de grenache de nos plus vieilles vignes production du domaine 1 fut soit 225 litres !

DSC07945

Nous sommes en bio et comme il n'y a pas de pourriture cette année, la majorité du tri se porte sur le sauvetage des nombreuses coccinelles !!!

DSC07933 - Copie

Une de nos plus belles cuves de rouge (mourvèdre grenache) avec cette année un essai grandeur nature pour une vinification sans SO2 avec un nouveau produit bio italien à base de tannins concentrés ! On vous tiendra au courant, ce pourrait être un produit révolutionnaire. A suivre donc...

DSC07961

Et comme une sorte de beauté cachée, j'aime cette toile d'araignée avant de débuter les vendanges en contre jour.

 

Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 18:15

Nous recevons de temps en temps sur le domaine ou au chai de négoce, des particuliers amateurs de vins. C'est bien sûr une occasion de rencontrer ceux qui boivent "in fine" nos vins.

 

Et puis l'on peut avoir aussi de très belles surprises comme ce compte rendu très complet et plein de passion de Pierre Radmacher. N'hésitez pas à aller voir son blog, il est superbe :

 

http://pradmacher.canalblog.com/archives/2013/06/19/27464717.html

 

Pierre Radmacher, à l'image de certains journaliste,  écrit aussi pour le site dégustateurs.com où l'on retrouve le même article

 

http://degustateurs.com/forum/forum_posts.asp?TID=22074

 

Nous voici maintenant de retour de vinexpo, je vous prépare quelques articles sympas de belles dégustations...

Repost 0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 13:18

  Comme chaque année, la RVF passe en revue les différentes régions de France avec plus ou moins d’objectivité (difficile de tout déguster bien sûr).

 

Cette année en AOC Côtes de Provence seul 12 domaines ont été retenus pour leur rouge et 8 domaines pour leur blanc.

 

Bonne nouvelle : nos deux vins du Clos de la Procure rouge et blanc sont sortis comme des réussites du millésime. Cela fait plaisir d’apparaitre sur ces deux couleurs représentatives du potentiel du terroir provençal !

 

Là encore le classement c’est bien mais le commentaire très juste du journaliste donne plus d’indication.

 

Voici pour le Rouge 2012 : « Un assemblage (Grenache Mourvèdre Syrah et Carignan) toujours épicé et sincère. L’élevage est juste et élance le vin. Sera délicieux dans sa jeunesse. »

 

Blanc 2012 : « Un original pur ugni blanc élevé six mois en barriques. Sur des notes de plantes, le bois soutient une matière dense et fraîche. Très original. A découvrir »

 

Voilà des avis  et jugement qui font plaisirs « élevage juste » « sincère », « délicieux » ou encore « a découvrir ».

 

Parmi les trois seuls domaines des Côtes de Provence à voir été retenus en rouge et en blancs (les deux autres sont Malherbe et la cuvée du loup du Jas d’Esclans), le domaine du clos de la Procure reste le plus abordable (chez nous les vins proposés ne sont pas des cuvées spéciales mais deux vins qui représentent l’ensemble du domaine). A découvrir donc !

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:11

Le comité interprofessionnel des vins de Provence pilotait deux journalistes et blogeurs du Québec cette semaine en Provence...

http://blogues.journaldemontreal.com/mechantsraisins/

 

DSC06069

 

"méchants raisins" c'est l'association de 3 passionnés de vins :  Mathieu Turbide qui était déjà passé au domaine il y a quelques temps, ainsi que Patrick Désy et Claude Langlois (à gauche sur la photo, à droite il s'agit de Romain qui représente le syndicat de l'AOC).

 

 Entre deux grosses averses et après une incantation chamanique au dieu Soleil, nous les avons reçu aujourd'hui en terrasse avec casse croûte vigneron au domaine du Clos de la Procure.

 

L'occasion d'ouvrir une belle série de vins du domaine et du Négoce avec en millésimes un peu plus anciens : un Procure blanc 2006 en grande forme plein de fraîcheur, un procure rouge 2004 serré tannique bien place et très ouvert et un Nowat rouge 2003 bien tendu malgré la difficulté du millésime (cannicule 2003).

  DSC06070

C'est toujours interressant d'ouvrir des vins plus vieux, c'est effectivement là que l'on peut se rendre compte de la puissance du terroir ! vivement que l'on ait un recul de 20 ans ! on dira alors (mais serons-nous encore là) que c'est un grand terroir !

 

Ouvert aussi mais pour le plaisir un rare vin du père hacquet 100 % cabernet franc sans SO2 (rouge 1996 terroir Layon en vin de table et cultivé en bio depuis les années 60 !); le père des vins "nature" (depuis plus de 40 ans) et sans soufre bien avant que ce ne soit une mode ! Quelles belles notes florales et délicates, du bel ouvrage ! hommage

 

Belle journée entre deux préparations de commande pour le Japon, le Québec ou les USA.

DSC05998

La fleur du jour du jardin.  

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 15:20

Nous y voici, rentrer le raisin, c'est une chose ; assister et participer à la transformation du fruit en vin, c'en est une autre.

 DSC05989

Après les macérations, aérations, pigeages, remontages etc, c'est le temps des pressoirs ; on écoule les vins de gouttes, on presse les peaux. On commence ensuite à entonner...

DSC05992

Pause à midi avec un vin naturel du domaine mythique précurseur (et qui n'existe plus) de Valensol de Bernard Chandelier vin de pays des Cévennes de 1998 (vin en agriculture bio et sans soufre) extraordinairement velouté, sans déviation, fin et floral, long et sapide... délicieux.

DSC05997

A noter le temps bizarre qu'il fait en ce moment : mélange de nuages noirs menaçants et d'éclaircies.

Repost 0